Familie
Geburtstag

Dans les expressions mathématiques des deux lois, les deux affirment que la pression partielle d`un composant dans une solution est proportionnelle à la concentration de ce composant dans la solution. La pression de vapeur du soluté est également proportionnelle à la fraction molaire du soluté, mais la constante de proportionnalité est différente et doit être déterminée expérimentalement (Loi de Henry). Pour la phase gazeuse, la concentration molaire (c g {displaystyle c _ {rm {g}}}) et la pression partielle (p {displaystyle p}) sont souvent utilisées. Puisque tous les kH peuvent être désignés comme la constante de la Loi de Henry, les lecteurs de la littérature technique doivent être très attentifs à noter quelle version de l`équation de la Loi de Henry est utilisée. Alternativement, le numérateur et le dénominateur peuvent être commutés (“Gas/AQ”), ce qui se traduit par la constante de volatilité de la Loi de Henry K H {displaystyle K_ {rm {H}}}. La valeur de K H {displaystyle K_ {rm {H}}} diminue avec une solubilité accrue. Delta _ {text{sol}}H} est l`enthalpie de dissolution. Un exemple quotidien est donné par son expérience avec les boissons gazeuses carbonatées, qui contiennent du dioxyde de carbone dissous. Smith et Allan H. Parce que la solubilité des gaz diminue avec la température croissante, la pression partielle une concentration de gaz donnée a dans le liquide doit augmenter.

Si vous êtes derrière un filtre Web, assurez-vous que les domaines *. Cette loi empirique a été observée par John Dalton en 1801 et est reliée aux lois de gaz idéales. Lorsque le récipient est ouvert, le gaz s`échappe, abaissant la pression partielle du dioxyde de carbone et permettant au gaz dissous de sortir de la solution. Notez également que la constante de la Loi de Henry, kH, varie avec le solvant et la température. La Loi de Dalton stipule qu`à un moment donné, le pourcentage de chacun de ces gaz dans l`air que nous respirons apporte sa contribution à la pression atmosphérique totale, et cette contribution dépendra de la quantité de chaque essence dans l`air que nous respirons. Mathématiquement, la pression d`un mélange de gaz peut être définie comme la somme des pressions partielles de chacun des gaz dans l`air. À une température constante, la quantité d`un gaz donné dissous dans un type donné et le volume de liquide est directement proportionnelle à la pression partielle de ce gaz en équilibre avec ce liquide. La solubilité capte la tendance d`une substance à aller vers l`équilibre dans une solution, ce qui explique pourquoi les gaz qui ont la même pression partielle peuvent avoir des tendances différentes à dissoudre. Ces différences de pression expliquent pourquoi l`oxygène coule dans les alvéoles et pourquoi le dioxyde de carbone sort des alvéoles par diffusion passive (tout comme un processus similaire explique l`échange de gaz alvéolaire et artériel).

En général, la Loi de Henry fonctionne mieux lorsque le soluté et le solvant sont chimiquement semblables les uns aux autres. Si vous voyez ce message, cela signifie que nous avons du mal à charger des ressources externes sur notre site Web. L`unité SI pour H b p {displaystyle H ^ {BP}} est mol/(kg PA). Rappelons que la différence des pressions partielles entre la circulation sanguine et les alvéoles (gradient de pression partiel) est beaucoup plus faible pour le dioxyde de carbone que pour l`oxygène. Avant l`ouverture, le gaz au-dessus de la boisson dans son récipient est presque pur dioxyde de carbone, à une pression supérieure à la pression atmosphérique. Le facteur de proportionnalité est appelé constante de la Loi de Henry. Les valeurs des constantes de la Loi de Henry pour les solutions aqueuses dépendent de la composition de la solution, i. Un exemple où la Loi de Henry est en jeu est dans la dissolution dépendante de profondeur de l`oxygène et de l`azote dans le sang des plongeurs sous-marins qui change pendant la décompression, conduisant à la maladie de décompression.